Infographie | La RSE de plus en plus prise en compte par le Private Equity

Partager l'article
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Print this page
Print

Les critères ESG (environnement, social et de gouvernance) ont une influence grandissante dans la profession du capital-investissement selon l’étude mondiale de PwC.

Par Maud Vincent

Les problématiques relevant de la RSE (responsabilité sociale et environnementale ) ont désormais un poids significatif dans le Private Equity. En témoigne l’étude mondiale de PwC, « Global Private Equity Responsible Investment Survey 2013 » menée dans 18 pays auprès de 100 fonds d’investissement représentant plus de 860 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Ainsi, 57 % des sociétés de Private Equity ont formalisé des engagements publics de leur approche ESG (environnemental, social et de gouvernance) ; 55 % ont une politique ESG en place tandis que 48 % disposent d’outils pour la mettre en oeuvre (check-list, questionnaire aux sociétés cibles ou sociétés de portefeuille, outils de reporting…).

Une diversité de facteurs explique cette influence grandissante des critères ESG dans les décisions du capital-investissement. Le « risk management » est, avec 36 %, le premier élément qui motive les sociétés de Private Equity à prendre en compte la RSE. Il est suivi de la pression des investisseurs à 24 % et des opportunités à 15 %. Viennent ensuite les valeurs d’entreprise (8 %) et, enfin, la régulation et la pression d’un associé de la société.

En conséquence de quoi le reporting et la communication sont au coeur des enjeux des fonds d’investissement : 56 % en moyenne globale communiquent ainsi sur l’activité ESG dans le portefeuille des investisseurs. Néanmoins, bémol d’importance, si le contrôle des critères ESG est majoritaire, leur valorisation demeure pour l’instant limitée. Ainsi par exemple du volet environnemental dont les activités sont contrôlées à 80 % mais valorisées seulement à hauteur de 14 %.

Fait notable, l’Europe est en avance dans cette prise en compte des critères ESG : 68 % des sociétés de Private Equity ont un associé responsable concernant les problématiques ESG contre 33 % en Amérique du Nord.